Aéroport d’Alger : Vers l’achèvement de la piste secondaire

Algérie – Lors d’une réunion gouvernementale entretenue, ce mercredi 05 mai 2021, le Premier Ministre Abdelaziz Djerad s’est exprimé sur la nécessité d’achever les travaux de renforcement relatifs à la piste secondaire de l’Aéroport d’Alger.

En effet, Abdelaziz Djerad s’est manifesté, ce 05 mai 2021 à l’issue d’une réunion du Gouvernement. Celle-ci s’est déroulée par visioconférence et a été présidée par le Premier Ministre lui-même. Cette rencontre a en fait eu lieu dans le but d’examiner certains projets de décrets exécutifs. Cela en présence de nombreux responsables. Parmi eux, le ministre Farouk Chiali qui a abordé, entre autres, le sujet de la piste secondaire de l’Aéroport d’Alger.

Effectivement, le Ministre des Travaux Publics et des Transports a assisté à la réunion gouvernementale. Il a notamment traité de plusieurs sujets relatifs à son secteur. Dans le détail ; le responsable s’est proféré sur la passation de cinq (05) projets de marchés de gré à gré simple avec des entreprises publiques. 

Ces derniers opéreront dans « la réalisation, le suivi et le contrôle des travaux de renforcement de la piste secondaire et ses annexes de l’aérodrome d’Alger ». C’est en tout cas ce qui a été mentionné dans un communiqué rendu public sur le site du Premier ministre. 

Le même document nous informe également que lesdits travaux sont en fait « nécessaires ». Ils serviront alors « à la prise en charge des dégradations enregistrées au niveau de la piste secondaire ». En plus de « la mise en conformité de l’aérodrome aux normes internationales », rapporte la même source. 

Quelles sont les autres projets du Ministre des Travaux Publics et des Transports ?

Ainsi, et selon le communiqué du Premier ministre ; Farouk Chiali ambitionne de poursuivre les travaux de renforcement de la piste secondaire de l’Aéroport d’Alger afin de les achever dans les plus brefs délais. Outre ce projet, le même responsable a traité d’un autre sujet tout aussi important. 

Il s’agit alors du « plan d’urgence relatif à l’augmentation de la part de la flotte nationale dans le marché maritime des marchandises ». Chiali a confié que ce projet allait contribuer à la mise en place de mécanismes opérationnels. Ces derniers serviront à sécuriser les apprivoisements en produits, tels que les céréales ou encore la poudre de lait.

Le responsable a précisé par la même occasion que la priorisation de la flotte maritime nationale réduirait de manière significative les transferts de devises vers l’étranger. C’est également ce dont a fait état la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes