Algérie Ferries prépare la reprise des traversées avec le bateau Badji Mokhtar 3

Algérie – Notre pays est bouleversé par la remontée en puissance du coronavirus et de ses variants. Les frontières maritimes demeurent toujours fermées. N’empêche qu’Algérie Ferries prépare sa reprise des traversées maritimes avec un bateau qu’elle a réceptionné dernièrement, le Badji Mokhtar 3. On vous expose plus de détails, ce samedi 17 juillet 2021.

Les autorités algériennes ont donné une nouvelle débouche pour les compagnies aériennes en autorisant les vols. Cependant, la compagnie maritime demeure incertaine quant à sa reprise. Suspendue depuis mars 2020, aucune nouvelle date de sa reprise officielle n’a été fixée. Un événement qui n’a pas arrêté le nouveau navire d’Algérie Ferries, baptisé Badji Mokhtar 3, de mettre les voiles droit vers notre pays. C’est ce que rapporte Voyager Dz.

Effectivement, Algérie Ferries l’a appris vendredi, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook. Ce dernier navire acquis par l’entreprise nationale du transport maritime des voyageurs (ENTMV) a fait route jusqu’à l’Algérie. Pour qu’ainsi la compagnie maritime nationale se dote d’un nouveau navire d’une capacité de 1.800 passagers et 600 véhicules. 

Le navire est équipé de 1.500 lits ainsi que d’une dizaine de suites. Deux zones de restauration et un salon de thé sont disponibles. Ainsi que des aires de jeux pour enfants, une salle de sport et un espace pour la prière. Ce nouveau car-ferry a coûté 142 millions d’euros à l’ENTMV.

Il a été construit aux chantiers de Guangzhou Shipyard International en Chine. Pour rappel, la cérémonie de livraison du navire s’est passée le 15 juin dernier. Un équipage de marins de l’ENTMV s’était déjà dirigé vers la Chine début février afin d’accueillir le bateau. 

Algérie Ferries dans l’attente d’une bonne nouvelle

En effet, la compagnie maritime espère la réouverture prochaine des frontières maritimes. Algérie ferries attendent un feu vert venant des autorités concernées. L’ENTMV est en grosse difficulté financière suite aux pertes qu’elle subit depuis la cessation des traversées maritimes. D’après la même source, les pertes en décembre 2020 s’élevaient à 900 milliards de centimes.

L’entreprise nationale du transport maritime des voyageurs souhaiterait reprendre son trafic. Avec l’ouverture des frontières, les premières traversées seront programmées et les navires reprendront leur navettes. L’entreprise pourra ainsi reprendre le cours normal de son activité et tenter de remonter la pente.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes