Algérie : vers le retour de la retraite complémentaire sous conditions ? 

Algérie – D’après Abdelkader Benaida, président de la Mutuelle nationale des travailleurs de l’Éducation et de la Culture (MUNATEC), son organisme propose la création d’un nouveau fond pour une retraite complémentaire. On vous détaille tout, ce 22 juin 2021. 

En effet, c’est ce que nous apprenons par le biais du journal arabophone Echorouk lundi. Apparemment, une réunion des responsables du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale se prépare. Elle devrait se dérouler le 29 du mois courant. C’est pour discuter la nouvelle loi mutualiste et la possibilité de reconstituer la retraite complémentaire.

Ainsi, cela se fera en créant une nouvelle caisse alimentée par des contributions de sécurité sociale. Elle comprendrait 5.000 travailleurs au moins. Toutefois, cette nouvelle retraite sera séparée de la Caisse nationale de retraite (CNR). Selon le président de la mutuelle nationale des travailleurs de l’Éducation et de la Culture (MUNATEC), un retour à la retraite complémentaire se prépare.

Ce sera lors de la réunion du Conseil consultatif des mutuelles au niveau du ministère du Travail le 29 juin prochain que le sujet sera abordé. Il sera, ainsi, proposé de créer une nouvelle caisse de retraite complémentaire. L’affiliation à cette caisse permettra d’obtenir une deuxième retraite complémentaire à titre facultatif.

Un projet de retraite complémentaire rejeté par le passé 

Le même responsable a confirmé au quotidien local que le projet de la retraite complémentaire a été rejeté dans le passé. La raison de ce rejet était la difficulté d’appliquer le projet sur le terrain. Un projet qui nécessitait un taux de cotisation assez élevé pour les travailleurs.

Il souligne par ailleurs que cette nouvelle pension de retraite reste à titre optionnel. Celle-ci ne causera pas préjudice à la Caisse nationale de retraite. Étant donné que les deux caisses auront une indépendance financière l’une de l’autre. À noter que la caisse de retraite complémentaire proviendra d’un fond spécialement créé à cet effet.

Aussi, à titre indicatif, le gouvernement avait précédemment annoncé, par l’intermédiaire du ministre du Travail, que la retraite complémentaire deviendrait un modèle pour les autres sécurités sociales disponibles en Algérie. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes