Conditions d’obtention du permis de conduire en Algérie : un spécialiste propose

Algérie –  À la lumière de la recrudescence des accidents de voitures, le chef de bureau d’Alger de l’Association nationale de prévention routière, Salah Moussa, recommande le durcissement des conditions d’obtention du permis de conduire.

Effectivement, Salah Moussa qui n’est autre que le chef de bureau de l’Association nationale de prévention routière à Alger, s’est manifesté récemment. Cela à l’issue de son passage, ce dimanche 18 juillet 2021, sur les ondes de la Radio algérienne. Dans son discours, le spécialiste a appelé à revoir les conditions de l’octroi du permis de conduire en Algérie. Et ce, afin de réduire le bilan funèbre des accidents de la route.

En effet, Salah Moussa, a interpellé les autorités algériennes a modifié les mécanismes de sécurité routière. Cela, à travers une révision des conditions de délivrance du document aux candidats. Il a suggéré d’appliquer un âge minimum de 21 ans concernant la catégorie B du permis de conduire (poids léger). En ce qui concerne la catégorie C (poids lourds), le même intervenant a proposé d’augmenter l’âge minimum à 26 ans. 

Le taux de la hausse des accidents de circulation

Dans le même sillage, l’invité de la station radio s’est montré favorable à l’idée de l’intégration de l’éducation routière dans les programmes scolaires des trois (03) cycles. Et ce, afin de favoriser l’apprentissage précoce des règles de circulation. C’est ce dont nous informe la même source médiatique. « Pour moi un candidat qui réussit à obtenir le permis de conduire au bout d’une semaine n’a pas du tout appris le code de la route », ajoute-t-il.

D’autre part, le spécialiste a invité à changer les méthodes traditionnelles de sensibilisation. Étant donné que l’impact de ces derniers est limité. C’est toujours selon les propos du même orateur. Salah Moussa a dévoilé, par la même occasion, le pourcentage de la hausse des accidents de circulation. 

Selon le même interviewé, le taux d’augmentation des accidents de voitures équivaut à 46 %, soit 10.000 accidents de plus. Cela, en comparaison avec l’année écoulée. Il s’agit des chiffres relayés par le même média. La majorité de ces accidents sont causés par les jeunes, dont l’âge oscille entre 18 et 29 ans. Il est question là encore de ce qu’a indiqué le spécialiste.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes