Frontières : « Ouvrir aux Algériens et fermer aux étrangers », propose Belmeddah

Algérie – Noureddine Belmeddah a déploré, ce dimanche 21 mars 2021, la situation des Algériens bloqués à l’étranger qu’il estime très préoccupante. Il propose, pour y remédier, d’ouvrir les frontières nationales aux Algériens et de les laisser fermées aux étrangers. 

Cela fait un peu plus d’un an que le gouvernement algérien a décidé de fermer ses frontières nationales, sauf pour les vols spéciaux. Seulement, ces derniers ont à leur tour étaient suspendus durant tout le mois de mars courant. Ce qui a provoqué un sentiment de frustration quasi-généralisée parmi les ressortissants algériens bloqués à l’étranger. Cette situation a amené alors Belmeddah à proposer d’ouvrir les frontières aux Algériens sans le faire pour les étrangers. 

Un déverrouillage qui interviendrait parallèlement à une fermeture totale pour les étrangers. C’est en tout cas ce qu’a suggéré l’ex-député de l’émigration. Il s’est exprimé auprès de site TSA. L’entretien est paru ce 21 mars 2021. Il est indéniable que la stratégie gouvernementale de suspendre tous les vols pendant les premiers mois de la pandémie s’est avérée très efficace, a noté l’intervenant. 

| Lire aussi : La reprise des vols de rapatriement en Algérie retardée par le confinement en France ?

Elle a permis de stabiliser, voire d’améliorer la situation sanitaire de notre pays, a-t-il expliqué. Mais n’empêche que cette mesure n’a que trop durer, toujours selon lui. Surtout pour les Algériens bloqués aux quatre (04) coins du monde. Ceux-ci se retrouvent impuissants sans posséder de billet de retour à destination de leur patrie. 

Noureddine Belmeddah dit ne pas saisir la décision qui consiste à suspendre les vols de rapatriement pendant tout ce mois de mars 2021. Ladite décision a pour motif, stipulent les autorités, d’éloigner tous les risques de propagation de la nouvelle souche britannique en Algérie. Un variant qui a fait son apparition en ce début d’année 2021 en Angleterre. 

| Sujet connexe : Cyril Hanouna (TPMP) veut aider les Algériens bloqués à l’aéroport de Paris

Ce qui, selon le même orateur, est totalement écarté des Algériens qui se retrouvent actuellement bloqués à l’aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle à Paris en France. Et pour cause, toutes ces personnes ont dépassé les 15 jours qui équivalent à la période d’incubation du virus. 

Cette donnée écarte clairement la probabilité de leur contamination au variant britannique de la Covid-19, a déduit Belmeddah. S’ajoute à cela, le fait que ces Algériens ont déjà passé des tests PCR. Ce qui prouve encore une fois qu’ils ne sont pas atteints du coronavirus, a-t-il plaidé. 

| Vous aimerez lire : Algériens bloqués à Paris : Les précisions de l’Ambassade d’Algérie en France

Tout ce qui précède a amené donc l’ancien parlementaire à proposer une réouverture exclusive des frontières aux Algériens. En veillant à appliquer des mesures sanitaires strictes, afin d’avoir un maximum de contrôle sur la situation. L’orateur s’est toutefois montré favorable, auprès du même média, à la suspension des vols durant toute l’année pour les personnes étrangères. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes