Les conditions du déconfinement en Algérie révélées par Pr. Mesbah

Algérie – Pr. Smaïl Mesbah, membre du comité scientifique s’est prononcé sur l’évolution de la situation épidémiologique du pays. Selon lui, il est possible d’aller bientôt vers un déconfinement en Algérie à condition de respecter certaines mesures de préventions.

En effet, de passage ce 28 mai sur les ondes de la radio nationale de la Chaîne 1, le professeur Smaïl Mesbah, membre du comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, a fait le point sur la situation sanitaire au niveau national tout en signalant que le déconfinement en Algérie doit être entrepris avec prudence et vigilance. 

Le professeur appréhende la phase de la levée du confinement, indiquant qu’une telle décision relève des hautes autorités du pays, car cela reste « difficile à entreprendre »; a-t-il avoué. Selon lui, pour un premier temps le déconfinement ne sera pas totale. « L’ensemble des citoyens doivent dorénavant s’adapter au contexte actuel du pays tout en respectant les dispositifs de prévention contre la contagion »; a réitéré l’intervenant.

Le déconfinement en Algérie devrait être progressive et graduelle, a-t-il estimé; ajoutant qu’il est nécessaire de prendre en considération une série de mesures complémentaires; dont le respect des mesures de préventions et des consignes de distanciation physique; ainsi que le port du masque de protection. 

Chloroquine et diagnostic … le professeur s’explique

Concernant le bilan quotidien de l’épidémie du Coronavirus en Algérie, Mesbah a déclaré que la situation semble se stabiliser; vu les chiffres révélés dans la soirée du 27 mai, en plus de la baisse significative du nombre de patients se trouvant en réanimation.

Néanmoins, il est encore trop tôt pour se prononcer. Le comité suit attentivement tous les indicateurs relatifs à l’évolution de la crise sanitaire, a-t-il fait savoir, rappelant qu’il s’agit d’un nouveau virus; méconnaissable au monde auparavant, ce qui nécessite une veille de surveillance continue.

Le Pr. Mesbah a ajouté dans ce contexte, que si l’Algérie est en mesure de maîtriser la situation sanitaire; c’est grâce aux initiales mesures prises à la mi-mars, notamment la fermeture des établissements scolaires et autres espaces commerciaux et publics. De plus, il a révélé que le ministère de la Santé avait intensifié le diagnostic précoce, atteignant 27 centres de dépistage du Coronavirus, Covid-19 au niveau du territoire national.

« L’Algérie maintient l’adoption de la Chloroquine »

Par ailleurs et s’agissant des avertissements de l’OMS concernant le protocole thérapeutique de la chloroquine; l’invité a souligné que l’organisation n’a pas recommandé de ne pas utiliser le protocole, mais a plutôt arrêté son utilisation sur de nouveaux patients; tout en poursuivant ses recherches.

L’Algérie maintient l’adoption de ce protocole, a affirmé Mesbah, précisant que ce dernier a prouvé son efficacité et que seuls certains cas spécifiques y sont soumis. D’ailleurs, un suivi médical strict leur est attribué; a-t-il conclu à ce sujet.

https://www.facebook.com/elbilad/posts/3598442533550015

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes